Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-10-17T08:14:00+02:00

Veuf - Jean-Louis Fournier

Publié par agathe

 

 

veuf

 

 

 

Je suis veuf, Sylvie est morte le 12 novembre, c'est bien triste, cette année on n'ira pas faire les soldes ensemble. Elle est partie discrètement sur la pointe des pieds, en faisant un entrechat et le bruit que fait le bonheur en partant. Sylvie m'a quitté, mais pas pour un autre. Elle est tombée délicatement avec les feuilles. On discutait de la couleur du bec d'un oiseau qui traversait la rivière. On n'était pas d'accord, je lui ai dit tu ne peux pas le voir, tu n'as pas tes lunettes, elle ne voulait pas les mettre par coquetterie, elle m'a répondu je vois très bien de loin, et elle s'est tue, définitivement.
J'ai eu beaucoup de chance de la rencontrer, elle m'a porté à bout de bras, toujours avec le sourire. C'était la rencontre entre une optimiste et un pessimiste, une altruiste et un égoïste. On était complémentaires, j'avais les défauts, elle avait les qualités. Elle m'a supporté quarante ans avec le sourire, moi que je ne souhaite à personne. Elle n'aimait pas parler d'elle, encore moins qu'on en dise du bien. Je vais en profiter, maintenant qu'elle est partie. »

Jean-Louis Fournier souhaitait mourir le premier, il a perdu. Sa femme partie, il n'a plus personne avec qui parler de lui. Alors pour se consoler, ou pour se venger, en nous parlant d'elle, il nous parle de lui.

 

Jean-Louis Fournier est un auteur que j’aime beaucoup.

J’ai passé de très bons moments à lire La grammaire impertinente et Les mathématiques impertinentes, aussi lorsque j’ai entendu parler de son dernier roman Veuf, j’ai vraiment été très intriguée, car connaissant l’auteur, je me doutais bien que cet ouvrage ne pouvait pas tomber dans un pathos larmoyant. Et c’est effectivement le cas.

Dans de courts et nombreux chapitres, Jean-Louis Fournier s’adresse à sa femme, décédée subitement, avec beaucoup d’humour et de douceur  et l’on sent que c’est que c’est une façon pour lui de parer à la solitude et au deuil.

Le plus terrible c’est que je vais mourir seul, tu ne seras pas là pour me rassurer, me tenir la main, me fermer les yeux. 

Tout rappelle sa femme à l’auteur : une photo, de fleurs, un endroit… et tout est prétexte à anecdote, toutes écrites avec beaucoup d’humour.

La dérision est également de mise dans cet ouvrage, pour preuve avec le passage où il explique avoir lu un ouvrage intitulé Sortir du deuil  qui préconise d’attribuer un nombre de points à chaque malheur qui nous arrive. Ainsi, perdre sa  moitié nous donne 100 points, alors qu’une simple contravention nous en octroie 10. Attention donc a ne pas avoir 10 contraventions car vous souffririez plus que si vous aviez perdu votre femme!! Ce passage est vraiment hilarant !!

Beaucoup d’humour donc dans ce livre vraiment très touchant.

Le style est bref, concis, car nul besoin de détour ou de phrase alambiquée pour dire ce qu’il a au fond de son cœur : de l’amour et de l’admiration…

J'ai vraiment apprécié cette lecture, douce, nostalgique ... et drôle!


J’ai été te voir au colombarium, c’est gai comme un parking.

 

 

 


Merci à la librairie Dialogue pour cette belle découverte!

Stock, 160 pages, 15,50 euros

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Marion 23/10/2011 15:49



Je ne connais cet auteur que de nom, mais je n'ai jamais lu l'un de ses livres... Là tu me tentes! ;)



agathe 24/10/2011 10:30







alienor 19/10/2011 14:24



Magnifique petit ouvrage dont je viens de finir la lecture. Toute en délicatesse et en sobriété. Très beau. Ca m'a fait pensé à Christian Bobin, La Plus que vive, qui traite du même sujet.


Je n'ai rien lu d'autre de JL Fournier mais cela m'a donné envie de découvrir le reste.



agathe 20/10/2011 07:19



Je te conseille Grammaire française et impertinente. C'est trop frole!!



Caro 18/10/2011 19:32



J'aime beaucoup cet auteur aussi qui manie très l'humour sans jamais tomber dans la facilité.



Frankie 18/10/2011 19:12



J'ai très envie de le lire ! Je l'achèterai à Noël. J'aimerais que mon père le lise aussi car j'ai perdu ma mère il y a deux ans et demi mais je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée...



agathe 18/10/2011 19:18



Il faudrait que tu le lises avant, c'est sûr.


C'est un roman très tendre mais cela peut peut-être remuer qqn qui vient de perdre sa moitié...



Laure 18/10/2011 12:54



J'aime beaucoup cet auteur et c'est vrai qu'il fait beaucoup dans l'humour même si le sujet est fort triste .



agathe 18/10/2011 13:09



En tous cas son livre se lit très bien. Aucune pleurnicherie! Ca change!



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog