Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-05-25T00:00:00+02:00

Shangaï club - Jacques Baudouin

Publié par agathe

 

 

 

shangaï club

 

 

Edition : Robert Laffont

Parution : Avril 2011

379 pages

 

 

Quatrième de couverture

 

En 1870, la toute jeune concession française de Shanghai ne compte qu'une centaine de négociants, entrepreneurs, missionnaires, employés des Messageries maritimes et fonctionnaires du consulat. Trois fois moins que la concession anglaise qui lui fait face. Autant de chances, pour un aventurier déterminé, d'y faire fortune.
Tel est le rêve de Charles Esparnac lorsqu'il se lance dans le commerce de toutes les marchandises - soie, thé, porcelaines... - dont raffole l'Europe.
Très vite, Charles accumule les succès et se retrouve à la tête d'un petit empire.
Pour asseoir sa position, il ne lui reste plus qu'à prendre femme et fonder une famille. C'est ainsi qu'un jour de 1871, Olympe de Crozes quitte ses Cévennes natales et embarque à Marseille pour le rejoindre. Sans rien connaître de son futur époux ni de ce pays lointain et mystérieux...

 

Mon avis

 

Merci à Livraddict et aux éditions Robert Laffont pour ce partenariat!

L'histoire se déroule en Chine où Charles d'Esparnac décide de s'installer pour faire commerce dans le transport sur le Yangzi ( fleuve parfois difficile d'accès et bourré de prates). Difficile pour un français de se faire respecter, mais tout ceci ne fait pas peur à Charles qui fera bientôt ses preuves, aidé par M.Liu, son compradore, qui lui a fait confiance et lui a avancé les fonds pour se lancer. Petit à petit il fait fortune et asseoit son influence à Shangai.  Il fait venir de France une femme "Olympe" pour fonder une famille et prend une concubine pour satisfaire ses désirs. Mais Olympe n'a pas pour projet de rester transparente et compte bien faire en sorte que son mari tombe amoureux d'elle!

 

Les personnages ont de sacrés caractères, Charles est un dur à cuire qui n'a peur de rien ni de personne et passe souvent pour un homme sans manière. Quant à "Olympe" elle sait ce qu'elle veut et compte bien arriver à ses fins. Le scène de la rencontre sur le quai m'a beaucoup plu et est très représentative des personnalités de Charles et d'Olympe ( p.160) La fraîcheur et la jeunesse de cette dernière est selon moi indispensable au roman. En effet, tout y est très opressant : les remontées du fleuve, la peur des pirates, les tempêtes, tout autant que le vocabulaire spécialisés de la marine ou les termes chinois, qui m'ont vite fatiguée! 

Beaucoup trop de descriptions sont disséminées tout au long du roman. Normal me direz-vous, il s'agit d'un roman se situant à l'étranger et les descriptions ont leur importance... Mais moi j'ai horreur de ça! 

Si ce n'est ce détail, j'ai passé un bon moment de lecture, un bon petit voyage en terre d'Asie!


 


Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog