Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-10-14T07:00:00+02:00

Rien ne s'oppose à la nuit - Delphine De Vigan

Publié par agathe

 

 

rien ne s'oppose...

 

 

« La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire. La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence. Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. » Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.

 

 

Dans cet ouvrage, Delphine De Vigan raconte sa famille et plus particulièrement sa mère, Lucile, et cherche à comprendre sa personnalité obscure, ses souffrances et les causes de sa chute dans la folie.

 

Plusieurs parties forment le récit, à travers trois époques différentes :

La première partie met en scène la mère de l’auteure, Lucile, lorsqu’elle est enfant. Le récit se fait grâce à des témoignages de la famille, et des cassettes que Georges, ce père aimant et tyrannique a laissées, et dans lesquelles il confie des passages de sa vie.

La deuxième partie nous raconte Lucile jeune femme. Le récit est alors mêlé de témoignages toujours mais également de souvenirs de l’auteure alors qu’elle était enfant.

 

La dernière partie concerne Lucile en tant que grand-mère et ses dernières années.

 

Le travail de l’auteure est énorme et ressemble parfois à une enquête. Elle questionne, déterre des souvenirs souvent douloureux, retrouve des écrits, confronte les différentes versions d’une même histoire…

Et tout ça, en plus de la souffrance que cela lui impose, lui fait se poser des questions sur l’héritage familial :

Quelle est la part d'obscurité que sa mère leur a légué, à elle et sa sœur ?

De quelle manière le passé joue sur notre personnalité?

 

et sur l’écriture :

 

Quelle est la part de vérité et de subjectivité dans ce qu'elle écrit, dans ce que lui raconte ses oncles et tantes?

A-t-elle le droit de mettre sa mère et sa famille en scène?

Quelles en seront les conséquences?

Quelle est la limite dans l’écriture, entre le réel et la fiction ?

"Je n'avais que des morceaux épars et le fait même de les ordonner constituait déjà une fiction."

 

J’ai eu beaucoup de mal à écrire mon avis tellement ce livre m’a bouleversée…

L’écriture est juste, sobre et d’une puissance incroyable.

La nostalgie, la souffrance et la mort imprègnent le récit et à travers les zones d’ombre et les non-dits, nous découvrons ce besoin sauvage qu’a l’auteure de comprendre pourquoi sa mère était tellement en souffrance et comment une famille apparemment unie et heureuse peut cacher en elle les racines d’un mal qui mène à la folie, des démons qui détruisent une vie…

Cela fait une semaine que je l’ai terminé et il me hante… Je ne cesse de regarder sa couverture, cette femme très belle et très sombre, dominée par une souffrance que l’on ne peut lui enlever …

Il en faut du courage pour écrire un tel livre… Il transpire l’incompréhension, la souffrance et l’amour… Il m’a assommée, bouleversée…

C’est un bel hommage que Delphine De Vigan rend à sa mère…

 

« Car au fond je sais que Lucile est toujours restée suspendue au-dessus du vide et ne l’a jamais quitté des yeux. »

 

« … il me semble que Lucile n’a rien aimé tant que boire, fumer et s’abîmer. »

 

 

 

Merci Rémi!!

 

 rentree_litteraire-P-Minister.png

 

Voir les commentaires

commentaires

cricket 06/09/2013 22:09

Très bel article.
Je viens de le terminer et j'ai adoré. Tu peux voir mon article ici :
http://redacteurweb.eklablog.com/delphine-de-vigan-rien-ne-s-oppose-a-la-nuit-a98700885
J'ai proposé ma chronique sur livraddict je ne sais encore si elle va être prise en compte il y a déjà tellement de monde qui l'a chroniqué !
;)
christelle dite cricket

piplo 22/04/2012 12:50


J'ai eu aussi besoin de temps pour pouvoir mettre en mots ce que j'ai ressenti en lisant ce roman. Un coup de coeur pour moi aussi. Je trouve dans ton avis beaucoup de ce que j'ai éprouvé lors de
cette lecture mais que je n'ai pas réussi à aussi bien exprimer. Une très belle critique pour une très belle oeuvre.

agathe 22/04/2012 14:08



Merci pour ton compliment! J'ai l'impression d'avoir été bien loin de ce que j'ai ressenti pourtant!


C'est vraiment un livre très fort!!



Helene 22/02/2012 18:55


à la dernière page du bouquin, oui j'avoue !

agathe 22/02/2012 19:04







Helene 22/02/2012 14:18


Merci Agathe, grâce à toi j'ai découvert "Rien ne s'oppose
à la nuit" ! J'en termine la lecture et suis encore sous le choc, c'est un bouquin ++ dans ma biblio !

agathe 22/02/2012 18:49



Ah! Heureuse qu'il t'ai fait autant d'effet qu'à moi! Larmes à l'oeil ou pas?



Marion 20/10/2011 19:18



hâte de le lire! J'aime beaucoup de que fait Delphine de Vigan



agathe 20/10/2011 19:24



Moi j'étais pas vraiment fan. Mais là c'est un vrai choc!!!



Frankie 14/10/2011 20:17



J'attendrai qu'il sorte en poche mais je veux vraiment le lire !



agathe 15/10/2011 07:39



Ah il va falloir être patiente alors!



Freelfe 14/10/2011 20:01



J'ai hâte de le lire !!!!



agathe 15/10/2011 07:39



Oh oui!! Il faut se jeter dessus!!



mimi 14/10/2011 07:50



J'en termine la lecture pour le même site que toi. Ce livre est terriblement prenant, lumineux malgré le sujet.


Mon avis ne sera pas simple à synthétiser



agathe 14/10/2011 08:17



J'ai eu du mal à écrire mon avis... Et je le trouve très froid alors que j'ai ressenti énormément d'émotions...



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog