Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-02-16T09:53:00+01:00

"Philippe" Camille Laurens

Publié par agathe

 

 

philippe.jpg

 

 

Edition : Stock

Parution : Février 2011

89 pages

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

 

  « On peut bien dire qu'on est malheureux, mais on ne peut pas dire le malheur. Il n'y a pas de malheur dans le mot malheureux. Tous les mots sont secs. Ils restent au bord des larmes. Le malheur est toujours un secret. »

 

 

Mon avis :

 

Le livre est composé de trois parties.

 

Dans la première, qui s’intitule SOUFFRIR, l’auteure nous livre ses états d’âmes, ses sentiments, ses craintes et puise dans le fonds de son âme pour décrire la douloureuse épreuve qui a été la sienne.

L’écriture représente assez bien ce qui a pu se passer dans l’esprit de cette femme qui doit se séparer de son premier enfant quelques heures seulement après son accouchement. Elle y évoque ses peurs, ses questions en les associant à des couleurs, des formes, des gestes. Le cheminement mental passe par une interrogation sur le corps, une réflexion quasi philosophique mêlée de douleur profonde. Malgré la complexité de l’enchevêtrement de ses phrases on comprend tout à fait le mélange d’impressions et d’émotions qui l’ont traversée. La lecture est prenante et le désarroi et l’incompréhension dominent.

 

Dans la deuxième partie qui s’appelle COMPRENDRE, l’incompréhension laisse place à une envie de savoir ce qui s’est passé pour que cette future maman arrive à ce moment tragique.

Le texte devient plus technique. On apprend des détails sur sa grossesse, son suivi médical et tout ceci mène à la découverte terrible d’une erreur médicale. Les descriptions sont ponctuées de citations de livres dédiés à la grossesse, l’accouchement, la pré-natalité, de rapport de médecins et du rapport d’expertise et d’autopsie…Cet aspect peut être un peu rébarbatif, voire indécent.

 

ECRIRE. Dans cette troisième partie, l’auteure explique son besoin de coucher sur le papier tous ces détails qui l’ont surement conduite à faire le deuil de cet enfant parti sans qu’elle y soit préparée.

 

 

Un petit livre touchant. Une tentative de guérison par l'écriture très réussie!

 

 

« J’écris pour dire Je t’aime. Je crie parce que tu n’as pas crié. J’écris pour qu’on entende ce cri que tu n’as pas poussé en naissant. »

 

 

Merci à la librairie Dialogues pour cette belle découverte et merci à Jérémie (mon amoureux) qui a aussi lu le livre et avec qui j'en ai discuté pour rédiger ma critique!

 

 

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog