Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-06-16T10:47:00+02:00

Les séparées - Kéthévane Davrichewy

Publié par Agathe

 

les séparées

 

Edition : Sabine Wespieser

181 pages

 

Quand s'ouvre le roman, le 10 mai 1981, Alice et Cécile ont seize ans. Trente ans plus tard, celles qui depuis l'enfance ne se quittaient pas se sont perdues. Alice, installée dans un café, laisse vagabonder son esprit, tentant inlassablement, au fil des réflexions et des souvenirs, de comprendre la raison de cette rupture amicale, que réactivent d'autres chagrins. Plongée dans un semi-coma, Cécile, elle, écrit dans sa tête des lettres imaginaires à Alice.

Tissant en une double trame les décennies écoulées, les voix des deux jeunes femmes déroulent le fil de leur histoire. Depuis leur rencontre, elles ont tout partagé : leurs premiers émois amoureux, leurs familles, leur passion pour la littérature, la bande-son et les grands moments des " années Mitterrand ". Elles ont même rêvé à un avenir professionnel commun.

Si, de cette amitié fusionnelle, Kéthévane Davrichewy excelle à évoquer les élans et la joie, si les portraits de ceux qu'Alice et Cécile ont aimés illuminent son livre, elle écrit aussi très subtilement sur la complexité des sentiments. Croisant les points de vue de ses deux narratrices, et comme à leur insu, elle laisse affleurer au fil des pages les failles, les malentendus et les secrets dont va se nourrir l'inévitable désamour. Car c'est tout simplement de la perte et de la fin de l'enfance qu'il s'agit dans ce roman à deux voix qui sonne si juste.

 

 

Alice et Cécile se connaissent depuis leur plus jeune âge. Après avoir été séparées en maternelle, elles se retrouvent en primaire et ne se quitteront plus jusqu'à l'âge adulte, où leurs vies prendront d'autres chemins.

Toutes deux évoluent dans des milieux très différents : Alice vit avec ses trois soeurs et ses parents pro Miterrand et c'est une famille soudée et pleine de vie, Cécile est issue d'une famille bourgeoise et vit avec ses parents dans un milieu strict, triste et ordonné, et où son sa seule bouffée d'oxygène est son demi-frère, Philippe, pour qui elle éprouve un amour inconditionnel.

Nous suivons l'évolution de leur amitié et certaines étapes de leur vie, que ce soit des moments de bonheur ou tristesse. Leur voix s'entremêlent à travers les chapitres et laissent éclater leur rancoeur, leur regret, et leur colère.

C'est un roman fort et bouleversant, écrit d'une plume superbe et délicate.

 

 

  ++++++++++++++++++

 

 

"Ce qui est effrayant dans la mort de l'être cher, écrivait Montherlant, ce n'est pas sa mort, c'est comme n en est consolé."

Qu'y a-t-il de plus terrible que d'être consolé? Je refuse de l'être. Tu dusparaîtrais complètement et le gouffre m'avalerait.

 

 

++++++++++++++++++

 

 

Les disparus surgissent quand on ne les attend pas et ne répondent pas quand on les espère.

 


 

Voir les commentaires

commentaires

Malika 20/06/2012 09:58


Tu es beaucoup plus enthousiaste que moi sur ce roman ! ...Il ne m'a pas vraiment fait cet effet, ce fut vite lu vite oublié !!!

Agathe 20/06/2012 10:04



Il est vrai que les avis sont assez mitigés!



Karine:) 17/06/2012 06:03


Dès qu'il sort en poche, (je sais, c'est pas pour demain) je vais le lire!

amaryllis 16/06/2012 13:21


Ce que tu en dis finis de me convaincre. Je vais le prendre à la biblio dès qu'il est disponible. L'histoire a l'air très bien et l'écriture superbe. 

Agathe 18/06/2012 18:54



Oh oui, vraiment un bon moment de lecture!



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog