Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-05-13T06:26:00+02:00

Des clous - Tatiana Arfel

Publié par agathe

 

 

Des-clous-Tatiana-Arfel-

 

 

Edition : José Corti

Parution : Janvier 2011

315 pages

 

Quatrième de couverture

 

 Le clou qui dépasse rencontre souvent le marteau ". Human Tools est une entreprise internationale de services spécialisée dans la mise en place de procédures pour d'autres sociétés. Ou plutôt : Human Tools vend du vent très cher, très côté en Bourse et très d ... 
iscutable. Catherine, Rodolphe, Francis, Sonia, Marc, Laura travaillent pour Human Tools. Ils en sont les clous, ils valent des clous : employés non conformes, allergiques à la cravate ou aux talons hauts, trop intelligents, trop étranges, rêveurs ou aimables, trop eux-mêmes, simplement. Parce qu'ils cherchent à travailler bien, et non à cocher des cases pour statistiques, parce qu'ils souffrent de l'absence de reconnaissance, parce que la qualité totale les a rendus malades, ils sont inscrits par Frédéric, leur grand marteau, à un séminaire de remotivation dont ils ne connaissent pas la finalité réelle. Ils y seront poussés à rationnaliser leur temps, leurs corps, leurs émotions, leur espace du dedans. Ils cesseront peu à peu de penser et sentir, et ne s'en plaindront pas : d'autres attendent pour leur prendre la place et il y a le loyer à payer. Des Clous n'est pas un roman d'anticipation. Human Tools, ses pratiques, ses dirigeants, existent déjà : il n'y a qu'à observer. Jusqu'à quand ? Jusqu'à quand accepter que performances, objectifs, profits qui profitent toujours aux mêmes, puissent détruire ce qu'il y a de plus précieux en chacun ? Où trouver la force de dire : ce n'est pas acceptable ? Nos clous n'ont certes pas la réponse. Mais quelqu'un venu du dehors va les aider à écrire leur histoire, la jouer, la mettre à distance, à retrouver leur langue à eux, qui n'est pas le jargon américanisant de cette société où ils sont entrés sans réfléchir, à genoux, bégayant de gratitude pour le minuscule salaire qui justifierait leurs tâches discutables. Nos clous vont essayer de se redresser, même si le marteau est toujours là, pour la beauté du geste et pour leur survie. Nos clous vont avoir, à un moment, le choix. Liberté vertigineuse : qu'en feront-ils ?

 


Mon avis :

Après avoir lu et adoré L'attente du soir,  je me suis laissée tenter par Des clous de Tatiana Arfel... Et je n'ai pas été déçue!
Ce roman est remarquablement bien écrit! Contrairement à L'Attente du soir où l'écriture est poétique, ici l'écriture est vive, sèche, tranchante et sied tout à fait au sujet : la vie en entreprise!
Et ce que nous découvrons est effrayant!!
Six employés de la grande entreprise HT sont "invités" ( mais doivent tout de même rattraper leurs heures) à une formation pour les remettre d'attaque!
Et nous découvrons avec horreur que cette formation est uniquement destinée à leur faire avouer leurs faiblessess, voire leur faute, pour les licencier!
Cette formation a officiellement pour but d'améliorer leur rendement et par dessus tout faire gagner du temps et de l'argent à l'entreprise, et ce par n'importe quels moyens! Il leur est donc demandé de ne pas aller à la machine à café le matin, ne pas discuter dans les couloirs, ne pas penser à autre chose qu'à l'entreprise pendant les heures de travail ( aucunes pensées personnelles n'est tolérées, et ceci est vérifié avec des électrodes durant la formation...) C'est terrifiant!!

 Les personnages sont tous plus paumés les uns que les autres, subissant les bons conseils de leur patron par le biais de Sabine, la Directrice des Ressources Humaines aux dents longues, qui n'attend qu'un faux pas pour les remercier.
Certains sentent que cette formation est louche, mais la peur d'être le seul à se rebeller et donc de se faire licencier sans soutien des autres les empêchent de dire ce qu'ils pensent.
Tous semblent désepsérés, mais Denis, le formateur n'entend pas se laisser faire!
Un livre drôle et terrifiant à la fois à ne pas louper!!


Quelques passages

p.136  " [ ...] Mais, visiblement, vous subissez ce stress, vous êtes vite débordés, et finalement votre productivité est insuffisante. Nous vous proposons donc cette fois, au lieu de le subir, provoquer ce stress. De le maintenir de façon permanante afin de n'être pas surpris par un afflut de travail bien normal. Vous êtes payés pour ça. "
p.139 " [...] Ah, il est asthmatique, en plus? Mais je le note!
Eh bien... Les autres, pensez-vous que Marc soit en droit d'introduire ses problématiques biologiques personnelles à son travail? Ne devrait-il pas savoir  les contrôler et les laisser à la porte? Oui, oui, Catherine, sortez-le d'ici, je ne veux plus le voir! Oui, je note que vous abandonnez la formation une nouvelle fois, le même jour, alors que vous n'y êtes absolument pas obligée!

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog