Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-01-02T18:44:00+01:00

"Dans l'enfer de l'Opus Dei" Véronique Duborgel

Publié par agathe

 

 

 

opus-dei.jpg

 

Editions : J'ai Lu

parution : 2010

153 pages

 

 

4ème de couverture :

 

Depuis sa création en 1928, l'Opus Dei fascine autan qu'il inquiète. Pendant treize ans; Véronique Duborgel - recrutée à l'âge de vingt ans - en a subi la loi rigoureuse sous la pression de son mari et de son entourage : endoctrinement, emontrances, "corrections fraternelles" de la part d'une hiérarchie qui refuse d'entendre sa souffrance de femme battue. C'est lorsqu'elle se décide à rompre que l'organiqation se retourne contre elle...

A travers son témoignage accablant, nous pénétrons le monde opaque de l'Opus Dei, organisation catholique la plus secrète et la plus controversée. Un monde où l'obéissance et le châtiment tiennent lieu de dogme.

 

 

 

Mon avis :

 

Cet ouvrage montre la façon de faire de l’Opus Dei, branche radicale et sectaire du catholicisme, à travers le témoignage de Véronique Duborgel, qui s’en est détachée il y a quelques années.

 L’auteur montre comment elle s’est engagée sans trop s’en rendre compte, juste parce qu’elle ne voulait pas déplaire ou décevoir, parce qu’elle ne voulait pas paraître différente des gens qui l’entouraient.

L’objectif ultime de l’organisation est la sainteté. Mais il s’agit là d’une sainteté « apparente » et non spirituelle et pour y arriver tous les moyens sont bons : dissimulation, insensibilité, humiliation, délation, violences conjugales, médiocrité, mensonge, soumission. L’apparence a un rôle très important, c’est l’image de marque de l’organisation par rapport au monde extérieur. Les membres doivent être impeccables en toutes circonstances, souriants et heureux pour donner envie aux autres d’intégrer l’Opus Dei.

C’est effrayant de voir à quelle vitesse on peut perdre son esprit critique lorsque l’on intègre ce genre d’organisation religieuse. L’auteur montre combien la femme est inégale face à l’homme. Elle est rabaissée, violentée psychologiquement et physiquement et n’est jamais prise en considération.

 De religion, on comprend vite qu’il s’agit en fait de secte dans la mesure où les références ne sont pas les textes saints, mais les écrits d’un homme : le fondateur de ce mouvement. Toutes les prières lui sont d’ailleurs adressées et on se rend vite compte que de grosses sommes d’argent sont demandées aux« surnuméraires ».

J’ai trouvé ce témoignage vraiment très intéressant car pour ma part je n’ai jamais entendu parler de l’Opus Dei. Véronique Duborgel montre à quel point il est dur de retrouver sa personnalité après avoir été modelée, formatée par  l’organisation.  Le plus dangereux dans tout ça c’est qu’elle agit sous couvert de l’Eglise Catholique, car elle est admise par Jean-Paul II, lequel a dans son entourage au Vatican des personnalités de l’Opus Dei.

Il faut faire toutefois attention à la lecture de cet ouvrage ! Je pense qu’un minimum de connaissances religieuses est nécessaire pour comprendre ce livre et éviter tout amalgame entre l’Eglise catholique et l’Opus Dei!!

 

Je remercie vivement Partage Lecture, les éditions J’ai Lu et les modérateurs qui nous permettent de participer aux partenariats.

Voir les commentaires

commentaires

florence 06/08/2011 22:19



Voici quelques années, je me suis intéressée à l'Opus Dei. Je suis une personne très curieuse et lorsque j'ai entendu parler de cette institution pour la première fois, ma curiosité a été
titillée. Il faut savoir que je suis ce qu'on appel une athée ou un païenne, au choix.


Ce que j'ai entendu au sujet de l'Opus Dei, ne me plaisait pas, il n'y avait que critiques et parlores d'une rare durté à son égard, c'est ce qui à éveillé le plus ma curiosité, j'ai cherché
à comprendre pourquoi tant de dureté pour une institution de l'église catholique romaine...et tout ce que j'ai pu trouvé alors, sont des témoignages et quelques écrits là concernant.


Et tous les témoignages trouvés revenaient toujours sur l'étouffemant, les non-dits, le renoncement à soi, etc...


Je viens de finir le livre "Dans l'enfer de l'Opus Dei" (ce samedi 06.08.2011, 22hs05), et le témoignage de Véronique ne fait, une fois encore que confirmé tous les autres témoignages que
j'ai pu trouver. Ce livre témoin m'a énormément émue et me fait me poser juste une question... Comment le fondateur de cet oeuvre et ces dirigents passés et actuels peuvent antant qu'être humain
agir de cette manière, en occultant l'être humain dans toute son amplitude...c'est-à-dire avec ses peurs, ses doutes, ses rires, ses pleurs, ses colères, ses haines, ses pensées, ses
objections...etc...etc...


Merci beaucoup, Véronique, pour votre si beau témoignage.


Amicales salutations.


Florence.



comite de soutien à Catherine.T 25/07/2011 16:26



L'OPUS DEI au coeur d'un procès en septembre à PARIS
Toutes les infos sur
http://www.comite-soutien-catherine.com



comite de soutien à Catherine.T 25/07/2011 15:49



l'OPUS DEI au coeur d'un procès en septembre 2011 à PARIS.
Toutes les infos sur:
http://www.comite-soutien-catherine.com



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog